sweatless
recherche avancée
English

Print This PageBookmark This Page

Vous n'êtes pas seul(e)

Vous trouvez que vous transpirez trop? Vous hésitez à serrer des mains, vous portez plusieurs couches de vêtements foncés et vous apportez un désodorisant partout où vous allez; quoi que vous fassiez, la transpiration excessive domine votre vie. En plus de restreindre les choix vestimentaires, elle peut nuire à la vie sociale et miner la confiance en soi. Vous n'êtes pas seul(e). Ce problème médical, appelé hyperhidrose, est beaucoup plus courant que vous ne pourriez le croire.

Vous pouvez mener une vie plus au sec, avec plus d’assurance. Recherchez un spécialiste de la transpiration excessive dans votre région.

Vous n’êtes pas à blâmer

Si la transpiration excessive vous cause des ennuis, il est fort probable que votre problème de transpiration ne soit pas tout dans votre tête. Essayer de rester calme ne suffit pas. L’hyperhidrose est un problème médical réel, avec des solutions réelles. Il faut d’abord trouver un spécialiste de la transpiration excessive qui établira le diagnostic. Plusieurs formes de traitement efficaces peuvent ensuite vous aider à reprendre la maîtrise de votre vie.

La transpiration en chiffres

On a beau répéter que la transpiration excessive est un problème courant, rien n’est plus convaincant que des données avérées. Dans le cadre d’une étude rigoureuse menée aux États-Unis, on a estimé que 2,8 % des Américains souffrent de transpiration excessive1. Ce pourcentage peut sembler faible, mais si on l'applique à la population canadienne en 20112, on établit à environ 952 000 le nombre de personnes au Canada aux prises avec un problème de transpiration trop abondante.

Les résultats d’un sondage de Léger Marketing3 indiquent ce qui suit :

Parmi les répondants, 66 % ont admis avoir une tendance à transpirer et 50 % ont révélé que la transpiration est une cause d’embarras
Près de 25 % ont mentionné que la transpiration nuisait à leur qualité de vie
77 % jugeaient important de dissimuler aux gens leur transpiration
75 % estimaient que la transpiration peut contribuer à produire une mauvaise première impression
50 % attribuaient à la nervosité le fait qu’une personne transpire (en milieu de travail ou en société)
21 %, soit plus d’un répondant sur cinq, sont mal à l’aise de serrer des mains s’ils ont eux-mêmes les mains moites

Un autre sondage mené auprès de personnes souffrant de transpiration excessive révélait que4 :

94 % avaient moins confiance en elles à cause de leur hyperhidrose
79 % estimaient que la transpiration excessive les limitait au travail
67 % disaient que la transpiration avait une incidence émotionnelle modérée ou importante chez elles
79 % ont mentionné que leur état les gênait lors d'événements avec la famille ou les amis
70 % ont révélé que leur état nuisait à leur capacité de créer des relations personnelles

Vous pouvez prendre votre vie en main. Renseignez-vous sur le diagnostic de l’hyperhidrose et sur le choix d’un spécialiste pour commencer votre traitement.


1 Solish N, Benohanian A, et al. Prospective open-label study of botulinum toxin type A in patients with axillary hyperhidrosis: effects on functional impairment and quality of life. Dermatol Surg 2005 Apr; 31(4):405-413.

2 Statistique Canada, données de recensement 2011.

3 Léger Marketing, How generation Y Canadians measure up on the sweat scale. Ce sondage en ligne sur la tendance à la transpiration été mené auprès de 810 adultes canadiens du 7 au 18 février 2011 auprès de 810 adultes canadiens âgés de 18 à 40 ans. Un échantillon probabiliste de même taille donnerait une marge d'erreur de ± 3,5 %, 19 fois sur 20. p 5 - 25.

4 Solish N, Benohanian A, et al. Prospective open-label study of botulinum toxin type A in patients with axillary hyperhidrosis: effects on functional impairment and quality of life. Dermatol Surg 2005 Apr; 31(4):405-413.

Back to Top